Conte pagnolesque.
Angèle vit avec ses parents dans une ferme provençale, la Douloire, isolée au fond d’un vallon. Elle se laisse séduire par un mauvais garçon de passage qui l’entraîne à Marseille et la prostitue. Saturnin, le brave et dévoué valet de ferme, se rend chez elle, tue son époux-ravisseur et la ramène à la Douloire avec son bébé. Le père d’Angèle les accueille mais les cache dans la cave, comme on cache un fruit véreux, pour ne pas être déshonoré.

Tirée du film de Marcel Pagnol de 1934, la pièce transpose le plateau de tournage sur un plateau de théâtre, dans une machinerie invisible, sans réelle caméra, volontairement artisanale, à la manière du cinéma parlant balbutiant des années 1930.

On assiste simultanément au texte joué et au tournage du film simulé, chorégraphié et inventé. Dans un ballet agité, joyeux et incongru, imitant les plateaux de cinéma, les acteurs sont à tour de rôle les personnages du film et les techniciens du tournage.

Après Le Dernier des hommes en 2016, qui sonorisait et théâtralisait le film Faust de Murnau, Cartoun Sardines continue sur sa lancée de réinventer les grandes œuvres cinématographiques au théâtre. Elle met en lumière cette fois le cinéma plein d’humanité, méridional, mais tout aussi universel de Marcel Pagnol que tout public peut savourer. Silence, on tourne !

 

Spectacle gratuit

Invitations à retirer à L’artéa les mardis, mercredis, vendredis de 14h à 18h. (dans la limite des places disponibles)

Le placement en salle se fera dans le respect des règles sanitaires en vigueur le jour du spectacle : l’entrée en salle se fera à partir de 19h30 .

Le port du masque est obligatoire (pour circuler dans la salle et pendant toute la durée du spectacle)

Si vous présentez des symptômes (fièvre…) merci de ne pas vous rendre au spectacle.

Contactez-nous

Adressez-nous un email, et nous vous répondrons dès que possible

Start typing and press Enter to search